La Principauté de Monaco s’agrandit sur la mer

En près de cinquante ans, la principauté de Monaco a réussi à s’agrandir de plus de 40 hectares, soit l’équivalent de 20 % de sa superficie d’origine. Le challenge constant de la principauté réside à gagner de l’espace de manière horizontale, souterraine ou verticale. Le moindre mètre carré est exploité pour augmenter l’espace habitable du territoire.

La superficie d’origine de la principauté est de seulement 2,02  km², il s’agit du plus petit cité-Etat du monde. Malgré l’exiguïté du territoire, cela n’empêche pas la construction de projets urbanistiques ambitieux.  A l’heure actuelle, Monaco accueille près de 37 800 habitants sur son territoire avec une densité de 18 000 habitants au kilomètre carré.

La recherche de nouveaux espaces est un défi permanent pour la principauté :

  • Dès le XIXe siècle, la principauté Monégasque réalise des travaux d’aménagements urbains afin d’optimiser l’espace.
  • En 1961, un premier terre-plein voit le jour dans le quartier du Portier, cette première extension sur la mer permet de gagner 3,5 hectares.
  • Puis, en 1963, Monaco se lance dans la construction des terre-plein du Sporting et du Larvotto, ce qui a permis de conquérir 13 hectares supplémentaires
  • En 1971, la principauté bat tous les recordes, avec la construction à Fontvielle d’une extension sur la mer de 22 hectares.
  • En 2003, l’aménagement du port Hercule permet cette fois de gagner environ 9 hectares.

Projet Monaco 1

Le prince Albert II continue dans la lancée de l’agrandissement du territoire, avec un nouveau projet d’extension en mer. Le projet d’extension de l’anse du portier devrait apporter à Monaco 6 ha de terrains constructibles, gagnés sur ses eaux territoriales.

Il s’agira d’un véritable écoquartier grand luxe de 60.000 m2 construit sur la mer. La durée totale du chantier est estimée à une dizaine d’années.